Astropolis. « Une édition positive et bon enfant »

Favicon Le Télégramme

À l’heure du démontage, Gildas Rioualen fait le bilan à chaud de l’édition 2018 d’Astropolis : une légère baisse de fréquentation, de 21 000 l’an passé à 20 000, mais une augmentation pour le manoir de Kéroual réaménagé. Au-delà des chiffres, le festival affirme son rôle de défricheur avant tout.

lisez l'article complet sur: Le Télégramme


L'article intitulé: Astropolis. « Une édition positive et bon enfant » est apparu , sur le journal en ligne Le Télégramme où chaque jour vous pouvez trouver les dernières nouvelles de la zone géographique relative à Brest.



Approfondissez ce sujet avec d'autres nouvelles