« Il gisait dans son sang mais il était vivant quand je suis parti »

Favicon Le Republicain Lorrain

« Je n’ai jamais voulu le tuer. » Jeudi, une heure à peine après le début de son procès pour tentative de meurtre, Azeddine Salhi a reconnu être le...

lisez l'article complet sur: Le Republicain Lorrain


L'article intitulé: « Il gisait dans son sang mais il était vivant quand je suis parti » est apparu , sur le journal en ligne Le Republicain Lorrain où chaque jour vous pouvez trouver les dernières nouvelles de la zone géographique relative à Metz.



Approfondissez ce sujet avec d'autres nouvelles