A la Sûreté départementale : écouter la douleur des mineurs, piéger le mensonge

Favicon La Dépêche

À la sûreté départementale, la brigade de protection de la famille s'occupe des mineurs victimes et des violences intrafamiliales. Des affaires douloureuses, jamais simples. Une salle aux murs colorés, avec des jouets, un canapé, une table en verre. On dirait une chambre d'enfant. En réalité une salle d'interrogatoire. «Pour entendre les mineurs victimes, c'est parfaitement adapté», annonce la responsable de cette brigade, un peu à l'écart de...

lisez l'article complet sur: La Dépêche


L'article intitulé: A la Sûreté départementale : écouter la douleur des mineurs, piéger le mensonge est apparu , sur le journal en ligne La Dépêche où chaque jour vous pouvez trouver les dernières nouvelles de la zone géographique relative à Toulouse.



Approfondissez ce sujet avec d'autres nouvelles